Archives de l’auteur : Laurent Cald

Rêvons un peu : la réforme du système économique qui mettrait d’accord la gauche et la droite

Notre grille d’analyse des positionnements politiques permet de distinguer les types de politiques économiques défendues à gauche et à droite : plus ou moins interventionnistes, plus ou moins libérales (axe économique et social), plus ou moins centrées sur la nation et la responsabilité individuelle (axe identité et responsabilité). Pour aller vite, à gauche, on juge que le « marché » doit être régulé si on veut éviter que les individus, la société, et même la planète soient mis à mal par une économie livrée à elle-même ; à droite, on estime que les entraves au bon fonctionnement du marché doivent être combattues si on veut laisser libre cours aux initiatives et aux innovations qui génèrent de la croissance et du progrès ; et à l’extrême droite, on pense que le salut viendra d’un retour des frontières. Responsabilité sociale et environnementale ou efficacité économique, repli sur soi ou ouverture incontrôlée. Ne serait-il pas possible d’aller au-delà de ces oppositions, sans pour autant tomber dans les demi-mesures ? Lire la suite

Politiques d’extrême-droite

Au sein du Front National, deux lignes bien distinctes s’affrontent : la ligne officielle, celle de Marine Le Pen, interventionniste dans le domaine économique, et plutôt libérale sur les manières de vivre, et la ligne défendue par Marion Maréchal Le Pen, libérale dans le domaine économique, et conservatrice sur les manières de vivre. Mais là où tout le Front National se retrouve, c’est quand il s’agit d’identité nationale et d’immigration : sur des positions d’extrême droite.

Lire la suite

Valls, Macron, Bayrou : quel est le plus à gauche des trois ?

A moins de quatre mois de l’élection présidentielle, l’électeur de centre-gauche peut être intéressé par trois candidats déclarés ou potentiels : Manuel Valls, qui se présente à la primaire de la gauche socialiste et de ses alliés, François Bayrou, le centriste, qui entretient le doute sur sa candidature, et Emmanuel Macron, candidat déclaré ne se revendiquant ni de gauche ni de droite. De ces trois personnalités, laquelle est en fait la plus à gauche ? C’est à l’aide de notre grille d’analyse que nous allons tenter de répondre à cette question. Lire la suite

Fillon – Juppé : positionnements express

François Fillon et Alain Juppé s’affrontent au second tour de la primaire de la droite et du centre. A l’aide de notre grille d’analyse, et à partir des programmes qu’ils ont dévoilés au cours des derniers mois, mais aussi de ce qui ressort de leurs parcours politiques, esquissons leurs profils politiques.

Lire la suite

« Les racines chrétiennes de la France », c’est de droite

Les attentats perpétrés par de jeunes musulmans souvent nés en France – donc Français, selon les lois actuelles – alimentent le débat sur « l’identité nationale ». Et dans ce contexte, à droite en particulier, nombreux sont ceux qui invoquent les « racines chrétiennes de la France ». Pourquoi cette expression est-elle essentiellement utilisée à droite ? Pourquoi met-elle en général la gauche si mal à l’aise ? Les gens de gauche seraient-ils si peu sûrs de leurs connaissances en histoire qu’ils refuseraient de se laisser entraîner sur ce terrain ?… Lire la suite

Parti de gauche – Front national : les trompeuses convergences des « extrêmes »

On entend souvent les commentateurs politiques associer les électeurs du Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon et ceux du Front national de Marine Le Pen. Ces électeurs seraient représentatifs d’une France « fermée », repliée sur elle-même, en opposition à la France « ouverte » défendue en général par les partis moins radicaux. Et ce clivage ouvert-fermé remplacerait aujourd’hui un clivage gauche-droite rendu caduc par la mondialisation.

Il est incontestable que Parti de gauche et Front national se rejoignent sur un certain nombre de points : tous les deux rejettent l’Europe et la mondialisation libérale, tous les deux critiquent l’euro et la politique allemande, et leurs leaders partagent à la fois un anti-américanisme viscéral et une certaine admiration pour Vladimir Poutine. Mais cela suffit-il à les réunir dans une même France du repli sur soi ? Car au-delà de ces positions, qu’en est-il lorsqu’il s’agit d’immigration ou d’identité nationale ? Et sur le reste, que ce soit la politique fiscale, la politique en faveur des entreprises, le mariage homosexuel, ou encore la lutte contre la délinquance, quelle proximité y a-t-il entre ces deux tendances politiques ? Grâce aux statistiques réunies au moyen du Politest, nous disposons des réponses de plusieurs milliers de sympathisants du Parti de gauche et du Front national qui montrent qu’il n’y a finalement pas grand chose de commun entre les deux électorats.

Lire la suite

Le cas Onfray

Michel Onfray se revendique « de gauche ». Pourtant, il n’a de cesse de critiquer « la gauche » telle qu’il la voit aujourd’hui, et affiche des positions qui, lorsqu’elles ne rejoignent pas purement et simplement celles de la droite (voire de la droite de la droite), en reprennent ouvertement les thématiques. Alors, de gauche, de droite, d’extrême droite ?… C’est à l’aide de notre grille d’analyse que nous allons tenter de cerner le cas Onfray. En exploitant une source que tout un chacun peut consulter : les enregistrements de sa chronique hebdomadaire de cinq minutes sur France Culture : Le monde selon Michel Onfray.

Lire la suite

Quand le gouvernement voit les chômeurs avec les yeux de la droite

Le gouvernement étudie la piste d’une dégressivité des allocations chômage. D’abord, pour réduire le déficit de l’UNEDIC, mais aussi pour « permettre un retour à l’emploi », selon la ministre du Travail. Or, en assumant que la baisse des allocations chômage doit conduire les chômeurs à retrouver un emploi, le gouvernement quitte les rivages du social-libéralisme pour aborder ceux du libéralisme de droite. Lire la suite